Histoire des sept filles et de l’ogresse
Contes en français / 14 novembre 2019

Il était une fois un homme qui avait une femme : elle lui donna sept filles, puis elle mourut, laissant ses enfants près de leur père. Au bout de quelque temps, celui-ci prit une autre femme. Elle éleva les enfants, mais bientôt elle en fut ennuyée. Un jour, elle dit à son mari : Emmène tes filles et tue-les ; sinon, divorce avec moi, que je puisse m’en aller. Or l’homme aimait beaucoup sa femme. Il lui demanda : — Comment pourrai-je m’y prendre avec les enfants ? Elle lui répondit : — Emmène-les dans la forêt ; là tu pourras les perdre. — Bon, répliqua l’homme. Le lendemain, il dit à ses filles : — Debout, allons faire paître le troupeau ! — Bien, répondirent-elles. Il les prit avec lui et garda le troupeau avec elles. Mais la plus jeune avait emporté dans sa main un paquet plein de cendres. Quand elle eut quitté la ville, elle ne cessa d’en répandre pendant toute la marche. Ils arrivèrent à un endroit très éloigné ; le père conduisit ses filles sous un arbre et leur dit : — Demeurez ici jusqu’à ce que je revienne. Les enfants restèrent là ; il prit le chemin de la maison et les abandonna. La nuit arriva et…

M’kidech le nain rusé
Contes en français / 25 octobre 2015

A la montagne, vivait jadis une famille de paysans, dieu les a comblé de bonheur en leur donnant six garçons tous forts et vigoureux, le tableau s’annonce donc idyllique lorsque la mère tomba enceinte pour une septième fois, le père et les six frères étaient tous heureux et attendent l’heureux évènement avec impatience. Le jour de la naissance, la mère met au monde un petit être de sexe masculin de quelques grammes seulement. On dirait un petit oisillon sans plumes tellement il était petit, la famille était atterrée, car ce septième garçon n’augure rien de bon,  il va être la risée de la famille, et vu son état, on l’appelle M’kidech. M’kidech possède tous les abribus d’un petit garçon sauf la taille, il avance en âge, mais sa taille ne suit pas son âge,  a quinze ans on le prendrait pour un garçon de huit ans .Cependant, sa perte de taille est compensée par une espièglerie et une intelligence hors du commun. Un jour, après une très bonne récolte de blé et d’orge, le père décide de faire des cadeaux à ses sept fils, il se rend au marché et achète sept mules, or M’kidech savait déjà la surprise que…

Les aventures de Vèlâjoudh
Contes en français / 16 octobre 2015

Vèlâjoudh est un héros des contes kabyles. C’est un jeune enfant espiègle, qui se moque de tout le monde, même de Teriel (l’ogresse). C’est son histoire que nous allons vous raconter aujourd’hui. Vèlâjoudh, petit garçon facétieux, invente des situations loufoques, rien que pour rire et faire rire ses semblables. Un jour, il décide de s’attaquer à Teriel (l’ogresse) qui hante sa contrée. Cette dernière devenue vieille est atteinte de cécité (thiderghelte). C’est en tâtons qu’elle cherche sa route et à tâtons qu’elle se sustente. Vèlâjoudh attend Teriel (l’ogresse) juché sur un figuier qui n’appartient à personne et appartient en même temps à tout le monde. C’est pour cela d’ailleurs qu’on dit à propos d’un tel figuier ce proverbe : « Am thnoqlets B-ouvrid’ Ouin âdan ad’ ikharef » (Tout le monde a le droit de manger de ses fruits sans crainte) La saison des figues est finie depuis longtemps. mais puisque Teriel est aveugle, Vèlâjoudh veut lui jouer un tour. Dès qu’il la voit au loin, il monte au faîte du figuier et se met à crier de toutes ses forces. – Oui vghan ad’ikharef Ad iâdi gher d’a Thanoclets vèlajoudh Thethour d’elfakia (Celui qui veut manger des figues hors saison n’a…