La vache des orphelins (Tafunast n yigujilen)
Contes en français / 24 octobre 2015

Sur un lopin de terre grise arraché à la rocaille, vivait une famille de paysans. Oh ! Ils n’étaient pas bien riches, mais le père, la mère, la fille, Samra, et le fils, Yacine, étaient heureux d’être ensemble et s’étaient longtemps suffis de consommer les fruits et légumes qu’ils produisaient eux-mêmes. Les années fastes étaient rares, il ne pleuvait jamais assez pour leur permettre de vendre au marché un éventuel excédent des récoltes et d’améliorer ainsi l’ordinaire. En fait, la seule fois, depuis la naissance des enfants, où une telle occasion s’était offerte, ils en avaient profité pour acheter une belle vache, robuste et prodigue en lait. Depuis, le beurre et le fromage faisaient partie d’une alimentation jusque-là limitée aux œufs et aux produits de la terre. Dès lors, même si la viande était rare, tout le monde jouissait d’une bonne santé. Tout alla ainsi durant des années, mais le malheur s’en mêla : la mère tomba malade. On appela le rebouteux du village le plus proche ; on fit venir des talebs… mais rien n’y fit : le mal fut le plus fort, si bien qu’au sortir d’une nuit douloureuse, les deux enfants se retrouvèrent orphelins. On pleura longtemps la chère disparue, puis…