THAYAQOUT ou « La Perle rare »
Contes en français / 5 février 2017

Il était une fois, tout là- bas, entre les montagnes de l’Atlas et l’immense Sahara, une ravissante oasis appelée le royaume de Tafaska, c’est à dire le « don de Dieu », car il y faisait tellement bon vivre dans les villages et les sept cités, où les habitants étaient comblés de richesses et de paix. Amuqran, un roi bienveillant mais très âgé régnait depuis très longtemps déjà sur ce petit royaume de verdure, perdu dans les sables et l’aridité qui l’environnaient. Rien ne lui faisait tant plaisir que le bonheur de sa famille et de ses sujets, aussi croyait – il toujours leur faire du bien en les honorant de cadeaux fastueux, en érigeant des temples et des monuments splendides, pour être estimé des siens, étendre sa renommée bien au delà de ses frontières et ainsi rivaliser de faste et de grandeur avec les pays voisins, qui étaient bien plus grands et plus puissants que le sien. Jamais il ne lésinait sur les dépenses et si ce n’était la reine, une femme douée de sagesse et de bonté, le petit royaume aurait été ruiné depuis bien longtemps, endetté et annexé par ses voisins qui le convoitaient . Un beau…

Conte du Chat
Contes en français / 17 octobre 2015

Mcahu tellem cahu. Que mon conte se déroule comme un fil. Un jour parmi les jours de Dieu. Un vieil homme avait un moulin, trois fils, un âne et un chat. Quand l’heure de la mort arriva, il réunit ses enfants et fit le partage : à l’aîné, il légua le moulin, au puîné le bourricot et au cadet le chat. Et il ne tarda pas à mourir. Les deux grands frères prirent sa place, le plus jeune au chat se dit : Aux aînés, il a laissé le moulin et l’âne. Ils peuvent s’associer ; l’un moudra le grain l’autre le transportera. Et moi, j’ai un chat. Qu’en ferai-je ? Si je le tue, je le mangerai en un repas… Si je le vends… qui achètera un chat ? Le chat était à coté et avait tout entendu. Il dit : -« Ne crains rien. Si tu suis mes conseils, tu ne manqueras de rien.  » Le jeune homme fut d’abord étonné : -« Louanges à Dieu qui fait parler les animaux !  » Puis répondit au chat : -« Même si je t’écoutais, que pourrais-tu changer pour moi ? Nous ferons ce que Dieu voudra bien permettre. » Il ajouta : -« Achète-moi…