M’kidech le nain rusé
Contes en français / 25 octobre 2015

A la montagne, vivait jadis une famille de paysans, dieu les a comblé de bonheur en leur donnant six garçons tous forts et vigoureux, le tableau s’annonce donc idyllique lorsque la mère tomba enceinte pour une septième fois, le père et les six frères étaient tous heureux et attendent l’heureux évènement avec impatience. Le jour de la naissance, la mère met au monde un petit être de sexe masculin de quelques grammes seulement. On dirait un petit oisillon sans plumes tellement il était petit, la famille était atterrée, car ce septième garçon n’augure rien de bon,  il va être la risée de la famille, et vu son état, on l’appelle M’kidech. M’kidech possède tous les abribus d’un petit garçon sauf la taille, il avance en âge, mais sa taille ne suit pas son âge,  a quinze ans on le prendrait pour un garçon de huit ans .Cependant, sa perte de taille est compensée par une espièglerie et une intelligence hors du commun. Un jour, après une très bonne récolte de blé et d’orge, le père décide de faire des cadeaux à ses sept fils, il se rend au marché et achète sept mules, or M’kidech savait déjà la surprise que…

Le rusé et Le simplet
Contes en français / 17 octobre 2015

Dans les montagnes de Kabylie vivaient un vieux et une vieille. Ils avaient 2 fils. L’un était rusé, l’autre simplet. Et oui c’est parfois comme ça dans une famille. Un jour le vieux père dit à ses fils : – Mes fils, nous sommes vieux et fatigués. Voilà venu le moment de nous venir en aide. Demain vous irez au champ pour retourner la terre à notre place. Le lendemain matin, le vieux leur remet deux pioches, la mère une sacoche contenant des olives et un morceau de pain pour le repas. Le chemin est long jusqu’au champ et il fait si beau. Alors, ils jouent tout le long du chemin à cache-cache et ils grimpent aux arbres pour dénicher des nids.., jouer donne faim. Ils s’installent donc pour manger les olives et le pain avant de repartir. Arrivés au champ, il fait trop chaud pour travailler. Alors les deux frères s’installent sous un olivier et font une grande sieste. : Hum! Quand ils se réveillent, la journée est presque finie : -Ah quoi bon travailler ? Alors, ils ramassent quelques branches de bois mort pour le feu et rentrent à la maison. Une fois arrivés, leur vieux père demande…